CAP Maitenance des véhicules (Niveau V) École des métiers

diplomante

imprimer la fiche nous contacter

Objectifs

  • Option voitures particulières ou Option motocycles

 

  • Passionné par les véhicules à moteur et la mécanique, le mécanicien de maintenance est chargé de l’entretien général ainsi que des réparations, dépannages, réglages et mises au point nécessaires, sur les :
    - véhicules automobile, pour l’option « voitures particulieres »
    - motocycles, cyclomoteurs et les machines de motoculture, pour l’option « motocycles »

Ses travaux ont pour but l’entretien courant du véhicule : graissage, vidange, contrôle et vérification des principaux organes, remplacement de liquide frein, signalisation, réglages, changement d’ensembles mécaniques, pose d’accessoires... Il effectue des réparations lorsque le fonctionnement d’un véhicule pose problème : moteur, boîte de vitesses, embrayage, roues, direction, freins, suspension, équipement électrique. Le mécanicien s’efforce en premier lieu d’établir un diagnostic en détectant la panne. Il doit faire preuve d’habileté et de dextérité pour démonter et remonter pièces et moteur. Il est amené à régler le moteur et le contrôler. Il procède à des essais et teste les systèmes de sécurité. Sa responsabilité est importante : la sécurité du conducteur et des passagers dépend de la qualité de son intervention
Les compétences techniques du mécanicien automobile ont évolué pour faire face aux nouvelles technologies.
Il est de plus en plus concerné par des équipements sophistiqués comme l’injection, l’allumage, le système antiblocage des roues (ABS), l’ordinateur de bord, le GPS (navigation assistée) ou l’airbag.

Le mécanicien motocycle, quant à lui, entretient avec le propriétaire de la moto une relation privilégiée : il est amené à l’accueillir, lui expliquer les travaux, lui vendre des accessoires et équipements, le conseiller.

Pré-requis

  • Qualités requises : sens de l’observation, soin, ordre et méthode, habileté manuelle, initiative

 

  • Débouchés/ Emploi : le mécanicien peut travailler dans un centre de réparation rapide, chez un concessionnaire, dans une succursale (garage appartenant à une marque), ou chez un artisan réparateur indépendant / artisan garagiste. Il travaille généralement seul ou en petite équipe ; il suit alors les instructions d'un chef d'équipe ou d'un chef d'atelier. Le mécanicien travaille en général dans des positions inconfortables, debout ou à genoux. Les compétences techniques du mécanicien automobile ont évolué pour faire face aux nouvelles technologies. Il est conseillé après le CAP de poursuivre sa formation à l’Ecole des Métiers en préparant en un an la MC « maintenance des systèmes embarqués de l’automobile ».

 

  • Principaux diplômes de la profession :

CAP Maintenance des véhicules :
- option voitures particulières
- option motocycle

MC (Mention Complémentaire) :
- Maintenance des systèmes embarqués de l’automobile
- Maintenance des moteurs diesel et leurs équipements

CQP (Certificat de qualification professionnel) Opérateur Service Rapide (OSR)

Bac Pro (en 3 ans) maintenance des véhicules :
- option voitures particulières
- option motocycles
- option véhicules de transport routier

CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) Technicien Electricien Electronicien Automobile (TEEA)

CQP Opérateur Spécialiste Service Rapide (OSSR)

CQP Contrôleur Technique (CT), après un CAP et 2 ans d’expérience

CQP Technicien Confirmé Motocycles(TCM)

BTS (Brevet de Technicien Supérieur) Après-Vente Automobile (AVA)

BM (Brevet de Maitrise) Réparateur Gestionnaire en Maintenance automobile

Programme

Enseignement Général :

  • Mathématiques-Sciences
  • Français- Histoire Géographie- Education civique
  • Education physique et sportive

 

Enseignement Professionnel :

  • Technologie professionnelle
  • Travaux pratiques
  • Prévention santé environnement

Publics visés

Formation en alternance (Contrat d’Apprentissage ou Contrat de Professionnalisation): durant deux années, l’apprenti ou le stagiaire de la formation professionnelle va partager son temps de formation entre l’entreprise avec laquelle il a signé un Contrat d’Apprentissage ou un Contrat de Professionnalisation et l’Ecole des Métiers. La semaine en centre de formation équivaut à 35H d’enseignement, rémunérée par l’employeur Ces enseignements viennent compléter la formation pratique dispensée par le maitre d’apprentissage ou le tuteur en entreprise.

Durée

2 ans
* Champs obligatoires